[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Association L'homme et sa prostate]

AUTRES EXAMENS UTILES



Lorsque le diagnostic de cancer de la prostate a été établi, il convient d’établir un bilan d’extension dont l’objectif est de mettre en évidence une éventuelle extension extra-prostatique des cellules cancéreuses.


Les ganglions logés dans le petit bassin sont une première cible, les métastases pouvant à terme aller se fixer sur le squelette.

L’extension extra prostatique est le plus souvent suspectée au-delà d’un PSA de 10 ng/ml.



Le scanner abdomino-pelvien


Le scanner recherche les anomalies non visibles sur les radiographies ou à l’échographie. Des images en coupe, sous différents angles, sont produites à partir de rayonnements.

Le scanner est notamment utilisé pour voir si les ganglions du petit bassin ont augmenté de volume, ce qui traduit un envahissement.



L’IRM ou Imagerie par Résonnance Magnétique


L’Imagerie par Résonance Magnétique utilise un champ magnétique, sans émission de rayons. Il permet une analyse complémentaire plus fine en fournissant des images en 3 dimensions sous toutes les orientations.

L’IRM permet d’apprécier la prostate, dont sa capsule avec d’éventuelles déformations, les ganglions, les vésicules séminales et la base de la vessie.

Son utilisation associée à une sonde rectale permet l’obtention d’images très précises du contour postérieur de la prostate (siège de la plupart des cancers prostatiques) permettant de déceler une éventuelle extension métastatique.



La scintigraphie osseuse


La scintigraphie est préconisée dans le cadre d’un bilan d’extension recherchant la propagation d’un cancer aux os (exploration du squelette).

Les moyens de dépistage

Création: Jean Frichet - Réalisation: Jacques Stevens

Tous droits réservés 2011 © Association "L'homme et sa prostate "