[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Association L'homme et sa prostate]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]

Hervé777 le 6-03-2011


Ma question : le vacuum électrique est’il plus rapide que le manuel et fait’il du bruit. Je voudrais m’en servir discrétement avant une rencontre ?


Question rapidité d’action les 2 modèles ont les mêmes performances. N’oubliez pas que la rapidité de création du vide dépend de l’étanchéité cylindre-pubis plus que de l’état de votre attribut sexuel. Le modèle électrique fait un peu plus de bruit que le modèle manuel. Cela vient de la pompe à membrane. Question discrétion vous risquez d’être déçu : sans être une valise, le coffret et le montage de l’appareil se remarquent.



Paul CRABOT le 3-03-2011


Bonjour.

Bravo pour votre site, ça c’est de l’investigation et je le dis en tant qu’ancien journaliste.

Je n’amènerais pas un scoop en vous disant que mon cas est des plus tristement classique puisqu’une prostatectomie veille de 5 ans m’a laissé incontinent moyen et impuissant total.

Ras les fuites, je me suis fait poser une bandelette il y a 1 an. Quel soulagement bien qu’il me faille conserver une garniture lorsque je fais de longues marche ou de gros travaux. Vous devriez traiter ce sujet plus en profondeur.

Côté érections je relativise du haut de mes 71 ans en me disant que la vie m’a bien donné et que l’heure du repos avait sonnée, en plein accord avec ma femme.

Je suis vivant, la vie continue et elle présente encore suffisamment de charmes pour ne pas pleurer sur deux microscopiques petits nerfs de rien du tout.

Une amicale pensée à tous les opérés.



Raoul PITOY le 3-03-2011


Bonjour. J’ai lu avec intérêt votre comparatif sur les vacuums et je suis tout a fait d’accord avec vous. Apres un essai avec un modèle acheté sur le net j’ai fini par trouver l’AES qui me convient très bien. Je le conseille maintenant aux copains. Pour dire son efficacité, je vous raconte ces faits réels.

Ah début, je me servais de la bague la plus petite que je n’arrivais pas a remplir une fois en érection. Puis petit a petit j’ai fini par rester la zigounette coincé. Cela prouve bien qu’elle reprend du volume avec le temps. Je me sers donc maintenant de la grande bague avec pour seul inconvénient qu’au début de l’aspiration, zigounette petite, la peau alentour est aussi aspiré. Cela ne dure pas longtemps mais ces désagréable.

Vos conseils sont vécus et je vais adhérer.



Jean FRICHET le 1-03-2011


Je vous relate un appel téléphonique de ce jour.

Un homme opéré il y a 2 ans m’a appelé sur les conseils de son urologue. Il se pique à l’Edex à raison d’une fois par semaine, depuis 24 mois donc, sans aucun résultat hormis une légère tumescence. Je lui ai demandé pourquoi il continuait et il m’a répondu que l’urologue pensait que cela favorisait néanmoins l’oxygénation des tissus… sans commentaires !

Il aura fallu ce martyr de 2 ans, car même sans gonflement du pénis il m’a dit que cela lui faisait mal ( ?) pour que l’urologue lui parle du vacuum.

Je me suis empressé de lui dire que c’était l’outil parfaitement adapté à son cas, que ce soit pour sa rééducation pénienne ou pour un rapport sexuel, puisqu’il agit mécaniquement par dépression.

Un autre sujet d’étonnement est que ce monsieur m’a dit surfer sur internet et avoir connaissance de l’existence du vacuum depuis longtemps. Il aura donc attendu le bon vouloir de son uro pour se décider à se renseigner. Curieux.


J’ai un ami dans le même cas qui malgré l’injection du contenu de la seringue n’a jamais eu d’érection. Les 2 me disent que leur urologue n’explique pas ce manque de réaction.

Si vous êtes vous aussi dans ce cas, merci de nous en informer.



Max LE PLANTU le 27-02-2011


Opéré par robot en janvier 2010, je n’avais plus de pertes d’urine après 4 mois.

Je viens d’avoir une réapparition d'une érection dure matinale. Je pense que mon rétablissement assez rapide est dû à ma vie saine.

J’ai payé pour savoir qu’il fallait se torturer le sexe pour redécouvrir le plaisir d’une érection naturelle. Ce n'était plus du plaisir que de se piquer avec des douleurs qui durent trop longtemps. Pendant ce temps je n’ai rien trouvé de mieux que la masturbation personnelle ou en compagnie de mon épouse pour accélerer le retour normal à l’érection. L’important est de faire marcher cette chose pour espérer la voir refonctionner seule.

J’espére maintenant que ca va aller de mieux en mieux.

Il ne faut pas abandonner cette chose qui fait le plaisir de la vie quel que soit votre age. Courage et persévérer.



ATOMIC le 26-02-2011


Suite a trop d’injection d’edex j’ai fait une courbure de la verge. Cela est du a un durcissement des parois des corps caverneux d’un seul coté d’après mon médecin. Il ne sait pas ce qu’il faut faire ; Avez-vous un avis. Merci


Le vacuum est parfaitement adapté à votre problème. Son utilisation quotidienne favorisera la bonne oxygénation des tissus du pénis devant ainsi contribuer à un redressement de celui-ci. Le sujet est d’ailleurs traité dans nos pages à ‘’maladie de La Peyronie’’.

La consultation d’un spécialiste peut aussi s’avérer utile.

Didier DEGNAN



Michel P. le 26-02-2011


Je vous relate une expérience qui pour finir s’est avérée amusante.

Samedi soir, Je me suis piqué à l’edex une nouvelle fois, pour honorer ma fiancée, mais suite à une dose trop forte j’ai eu de telles douleurs dans la verge que je me suis abstenu. J’avais toujours une érection d’enfer 3 heures après ce qui m’a décidé à aller à l’hôpital voisin. Il était 1 heure du matin et une infirmière des urgences m’a demandé de m’asseoir le temps de s’occuper de moi. Fatigué, je me suis endormi presque aussitôt pour me réveiller 2 heures après, quéquéte au repos. Couloir désert, je suis parti tout tranquillement pour rentrer  chez moi.

Je n’arrive jamais à avoir le même résultat une fois sur l’autre et je crois que c’était mon dernier essai. Peut-être que je vais m’abonner à la pompe à érection. Tchao.



JP. RIDEL le 26-02-2011


Bonjour Monsieur,

Je vous adresse ce mail tout d’abord pour vous féliciter de l’action entreprise. J’aurai aimé y participer sinon qu’habitant près de Nancy cela fait un peu loin.

Mon opération remonte à 3 ans et bien sur je n’ai retrouvé aucune érection. Je confesse qu’âgés de 69 ans ma femme et moi avons abandonnés la chose. Néanmoins, en lisant vos articles depuis le début je crois, fin janvier, il m’arrive de penser à nos ébats passés et il me vient quelques idées nouvelles. Vos préconisations autour du vacuum y sont pour beaucoup puisque comme beaucoup d’hommes je ne supportais pas la piqure. Deux essais m’auront suffi.

Je repars donc à la conquête de ma femme avec l’espoir de vous faire part de bonnes nouvelles lors d’un prochain mail.

Recevez, Monsieur,  mes encourageantes salutations.



Yaka le 26-02-2011


J’apporte ma voix avec celle de Jean Louis puisque j’etais aussi a Nantes pour la journée prostate de septembre. Une journée on écoute pas tout. J’ai aussi été décu par le manque de proposition pour nos probleme d’erection. La psy ni connaissait pas grand chose. C’est sur qu’il vaut mieux l’experience de ceux qui sen serve.

Ce site internet repond a mes questions.



Jean-Marie MAHOT le 25-02-2011


Je réponds au message d’Anonyme.

J'ai toujours insisté sur ce point, c'est l'homme qui est derrière le bistouri et qui compte, on le dira jamais assez, donnez les meilleures outils du monde a un âne, il reste un âne et croyez moi c'est valable dans tous les métiers.

Ceci dit pour la personne qui a téléphoné ; un mois ce n’est pas encore significatif, c’était mon cas et au quatrième mois c'était sec, même à l'effort. Mais je suis sur que jean a trouvé les mots justes pour rassurer ce monsieur.



Anonyme le 23-02-2011 par téléphone


« J’ai été opéré par robot fin janvier à Vannes, il y a 1 mois, et depuis je fuis continuellement sans aucune amélioration. Le chirurgien m’a conseillé des étuis péniens avec réservoirs. Ils tiennent mal et je ne supporte pas la poche.

Cela va-t-il durer longtemps. Je n’ose plus bouger ».


Malheureusement personne ne peut dire combien de temps peuvent durer vos fuites urinaires. Nous avons des camarades qui ont fui comme vous et dont la situation s’est améliorée d’un seul coup. Il est vrai que vous semblez fuir en continu, aussi ne tardez pas à commencer la rééducation sphinctérienne. Il faut aussi bouger, malgré votre inconfort, pour augmenter votre musculation périnéale.


Il faut répéter que ce n’est pas le robot qui opère mais le chirurgien qui est aux manettes et qu’aujourd’hui il est établi qu’aucune technique opératoire n’est plus fiable qu’une autre. Ni sur le plan érectile, ni sur le plan urinaire.


Vous nous dites avoir payé une surfacturation de 300 € pour, je vous cite, ‘’ amortissement du prix du robot’’. En fait, cette surfacturation est demandée pour participation au coût élevé des instruments de micro-chirurgie qui sont jetables (1 500 € environ).

Nous ne comprenons pas que le patient soit mis à contribution pour une charge qui ne lui incombe pas et surtout pour une méthode opératoire qui n’amène rien de plus que les autres (à part le confort opératoire du chirurgien).

Même l’Association Française des Urologue (AFU) le reconnaît dans ses recommandations 2010 (que je tiens à votre disposition).

Le Docteur RIGAUD, du CHU de Nantes, spécialiste du grand Ouest en robotique le répète à chaque conférence et l’a écrit sur ses publications internet.


Trop d’établissement communiquent commercialement sur cet équipement robotique en laissant croire à des résultats améliorés, notamment sur le plan érectile en ce qui concerne notre prostate. Dont la clinique Vannetaise. Ce n’est pas honnête.

Voici un passage de la dernière annonce de conférence reçue, pour la Bretagne :

« Lundi 23mai, à Brest «Le cancer de la prostate». Le thème de cette 100e a déjà été abordé dans un lundi précédent, mais le Pr Georges Fournier, du CHRU, va présenter les nouveautés et notamment le robot qui permet d'opérer en préservant la qualité de vie des patients, en limitant les risques d'incontinence et d'impuissance ».


Jugez vous-même… et que de contradictions au sein de la confrérie des urologues.

Nous sommes Rue-du-Commerce alors qu’il en va de notre santé et de notre porte-monnaie !

Jean FRICHET



Jean-Louis le 21-02-2011


Bonjour.

J’ai été à la journée des urologues de Nantes en septembre 2010 et je suis allé à la votre a Redon ce mois.

Je peux faire la différence entre les deux. J’apprécie chez vous votre facilité à présenter les choses avec vos dessins et surtout a parler des problèmes érectiles après nos opérations, sujet absolument pas traité à Nantes malgré la présence d’une foule de spécialistes et d’une psycho. Mais comment une femme pourrait-elle parler de cela.

Opéré en octobre 2009 avec nerfs érecteurs conservés je n’ai toujours aucune érection. Je viens de comprendre avec vous pourquoi ca ne pouvait plus marcher aussi facilement et j’ai découvert le vacuum.

Les urologues devrait regarder votre site internet pour expliquer ces choses. On est laissé dans l’ignorance la plus totale. Merci de nous aider.



  

Témoignages de malades et de leurs compagnes

Association  " L'homme et sa prostate "


Pour une information claire et sans tabou sur les maladies de la prostate

Création: Jean Frichet - Réalisation: Jacques Stevens

Tous droits réservés 2011 © Association "L'homme et sa prostate "