[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] []
[Association L'homme et sa prostate]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]

Mr Mahé le 27-03-2011


Bonjour messieurs.

Opéré en 2003 puis traité par radiothérapie et hormonothérapie depuis 2006 m’a amené à une situation peu enviable. Je ne suis pas seul à souffrir des conséquences de ces traitements mais cela ne me console pas vraiment. A 72 ans veuf et m’ennuyant je me suis mis à l’informatique pour me balader sur internet et échanger avec mes enfants vivants tous à l’étranger.

C’est comme ca que je suis tombé sur votre site. Je ne connaissais comme seule association que l’anamacap dont le forum comme beaucoup d’autres ne reçoit que des mécontents reposants inlassablement les mêmes questions alors que leurs textes techniques sont plutôt bien faits. Ce forum n’a plus l’air de marcher aujourd’hui il est impossible se s’y rendre. Vous avez choisi la prostatectomie comme spécialité pour votre site et vous avez raison c’est le traitement encore le plus pratiqué et qui amène immédiatement des conséquences dramatiques pour les hommes. Votre langage vif et vos solutions amenées sont celles que j’aurais aimé entendre en 2003 quand j’ai constaté sans avoir été prévenu les dégâts sur mon sexe et les fuites qui vont avec. Je pense que notre époque qui repose sur la communication a encore beaucoup à faire concernant les informations sur la prostate.

Continuer dans ce sens votre site est agréable et je reviendrais.


.

Mathilde le 26-03-2011


Bonjour,

Je vous avais adressé un mail fin janvier après avoir découvert ce site, regrettant que mon mari opéré ne veuille plus entendre parler de relations sexuelles entre nous malgré notre ‘‘jeune’’ âge.

J’ai le plaisir de vous faire savoir que cela va mieux depuis qu’il commence à admettre son infirmité, car l’impuissance totale à 58 ans est une infirmité. Il a eu beaucoup de mal à accepter le vacuum acheté selon vos conseils, modèle AES manuel très efficace. Nous sommes sur la bonne voie et la bonne ambiance d’antan entre nous semble de retour. C’est un réel soulagement car je commençais moi aussi à déprimer. Vos conseils nous aurons été précieux et je joins le montant de mon adhésion pour vous encourager à poursuivre. Il est dommage que nous habitions si loin, j’aurais aimé assister à l’une de vos conférences.

Je terminerais en disant aux hommes que nous n’attendons pas après ces opérations de performances sexuelles dignes du passé. Une page est tournée et il faut maintenant vivre avec les conséquences de ces opérations, qui, ne l’oublions surtout, ont d’abord pour but de maintenir le malade en vie.

Messieurs, fi des exploits. Acceptez l’inévitable et comprenez que nous sommes surtout attachées, nous les femmes, à une ambiance, les gestes et caresses amoureuses étant pour nous aussi précieuses que l’acte en lui-même.

Mathilde, Lons le Saulnier.


Voilà une nouvelle qui nous fait plaisir et bravo à vous qui vous êtes ‘’accrochée’’ pour faire ressurgir le couple malgré ces désagréments qui sapent le moral des hommes.

Et merci pour votre adhésion.

L’association.



Laurence CHAILLOT le 25-03-2011


Messieurs,

Je vous avais demandé conseil en février pour l’achat d’une pince stop-uri pour mon mari opéré de son cancer de la prostate par robot.

Voici maintenant 1 mois qu’il l’a porte. C’est remarquable comme son comportement a changé. Pouvant de nouveau bouger à sa guise, voir ses copains et reprendre ses parties de pétanque, il a retrouvé sa bonne humeur à travers ses petits plaisirs de retraité de 69 ans. Du coup l’ambiance à la maison a bien changée aussi.

Cette pince est un bienfait pour les couples et elle mériterait une plus large promotion.

Pour information, il remet une protection pour la nuit. Sinon aucun problème dans la journée. Il la supporte très bien n’hésitant pas à allez uriner dès que l’envie se fait sentir.


Cette pince ne fait que des heureux, à commencer par certains d’entre nous.

L’information commence à circuler entre hommes et grâce aux urologues informés par leurs… patients.

L’association



CQFD le 25-03-2011


Bonjour. Votre site est étonnant. Vous n’y parlez que de sexe et vantez le vacuum comme le seul moyen de survivre à l’impuissance. Je reconnais que vous donnez d’excellents conseils qui reposent sur du vécu et j’en ai pris quelques uns pour moi.

Je reviens au vacuum. J’ai un modèle électrique acheté sur le net qui me convient. Le vacuum est un bon produit mais qui n’a pas à mon avis les mêmes avantages que l’injection de prostaglandine. Si je stoppe les injections pendant 3 à 4 semaines je n’ai plus d’érections de nuit malgré l’utilisation du vacuum. Quand je reprends les injections je retrouve les érections de nuit. Je ne peux pas interpréter ces faits mais ils sont réels. Ca me fait dire que les 2 sont peut être à utiliser mais que rien ne remplacera les piqures pour continuer à entretenir notre petite bête. Qu’en pensez vous.


Nous n’avons jamais eu l’ambition de calquer les sites existants. Or, concernant les maladies de la prostate et leurs traitements, il existe déjà de nombreux sites qui en parlent avec savoir. C’est pour cela que nous avons voulu présenter les choses différemment, à travers un synopsis, c'est-à-dire un résumé des points essentiels.

Pour ce qui est de l’incidence sexuelle de nos pathologies, nous avons en effet un langage clair et sans équivoque pour parler très fort de ce que chaque malade veut savoir sans l’avouer.

Nous ne le répéterons jamais assez, la prostate est une glande sexuelle et y toucher engendre des désordres sexuels. Alors parlons-en puisque sorti des généralités aucun site ne présente autant d’articles concrets que le nôtre sur ce sujet.

Nous avons d’ailleurs de plus en plus d’appels téléphoniques concernant des questions sexuelles qu’elles émanent de malades de la prostate, de diabétiques ou d’hommes touchés par l’âge.

Il y a un problème en France pour parler de ces problèmes sexuels. Pas chez nous. Cela fait partie des choses de la vie. Nous continuerons donc à assumer notre différence.

Quand au vacuum, c’est un excellent produit que nous n’imposons à personne. A chacun sa méthode et sa satisfaction.

Didier DEGNAN



Encore la robotique


Lu aujourd’hui dans La dépêche.fr - 25 mars 2011


Le Pr Pascal Rischmann, chef du service d'urologie au CHU Rangueil à Toulouse.

« L'utilisation d'un tel robot ne pose pas de question morale particulière puisque cette technique va dans le sens de la perfection. En revanche, si problème éthique il y a, c'est bien celui de l'accessibilité… », poursuit le chirurgien qui interviendra ce jour dans le cadre de la conférence « Robotique et médecine ».

Cet appareil coûte de 1 à 2 millions € selon les options. Être opéré grâce à Da Vinci entraîne un surcoût de 1 000 à 4 000 € pris en charge pour partie par l'établissement hospitalier, et par le patient (de 0 à 1 000 € selon sa situation sociale).

Quoi qu'il en soit, la Sécu sort gagnante puisqu'elle ne rembourse rien. Et pourtant, elle s'y retrouve puisque le recours à une telle technique divise par cinq la durée du séjour hospitalier pour le malade !


Sans commentaires.



Pierre CAUCHIN le 25-03-2011


Bonjour,

J’ai pris votre livre Ma prostate, son cancer et moi à la conférence de Quimper que j’ai lu d’une traite. Quel parcours pour vous et votre épouse et à ce propos vous auriez pu l’intituler Ma prostate, son cancer et nous.

C’est bien une maladie de couple qui nous touche puisqu’elle nous handicape sur le plan sexuel et vous avez eu raison de dire que c’est cela qui la rend tabou.

Je n’aurai d’ailleurs pas imaginé que l’on puisse en parler avec autant de facilité et de justesse, justement, jusqu’à ce que je vous entende vous et votre femme.

C’a a été un réconfort pour nous de pouvoir discuter et votre femme nous a donné quelques conseils précieux. Nous allons réviser notre façon de nous comporter.

Encore un grand merci à vous deux.



Martial T. le 25-03-2011


Bonjour,

J’ai rejoins depuis 2 ans le contingent des opérés du cancer de la prostate à l’âge de 56 ans.

Vous avez raison de dire que quel que soit le mode opératoire, les résultats sont sensiblement les mêmes. Opéré sous robotique à Bordeaux, je souffre toujours d’insuffisance érectile totale et de légères fuites urinaires à l’effort qui m’obligent quand même à porter une serviette lorsque je bouge ou suis de sortie.

Il est vrai que le robot permet au chirurgien d’être plus à l’aise pour opérer puisqu’il est assis et au malade de récupérer plus vite, mais on est loin des propos idéalistes des interviews des chirurgiens-urologues officiants.

Tout comme vous, je pense que le surcoût demandé au malade ne devrait pas exister. Nous allons vraiment vers une médecine à 2 vitesses qui nous fait rétrograder sur le plan social.

Souffrant des piqures dans la verge comme bon nombre d’entre nous avec des érections douloureuses de plus de 2 heures, j’ai testé avec intérêt votre méthode combinant vacuum et injection. Génial ! Vous avez mérité d’y apposer votre nom.

Avec cette meilleure répartition de la Prostaglandine dans les corps caverneux, je dois rajouter presque 25 % de produit en plus pour retrouver le même effet, et les mêmes douleurs ! J’ai donc pris le parti de suivre vos conseils jusqu’au bout, et sans changer ma dose injectée habituelle je me sers à nouveau du vacuum pour parfaire le gonflement en utilisant un anneau numéro 3. Je suis d’ailleurs pleinement d’accord avec vous et plébiscite également le vacuum Medintim AES manuel après avoir utilisé quelques temps un vacuum de sex-shop qui était fourni sans anneaux. La comparaison est vite faite et le surcoût du medintim n’en est pas un dans les faits. Il n’a pas d’équivalent.

Je terminerai en disant que célibataire continuellement en déplacement et soumis aux aléas des rencontres, il n’est pas facile de se présenter avec sa mallette remplie de gadgets et de seringues. L’étonnement est de rigueur et il est déstabilisant de devoir s’expliquer en préambule sur le pourquoi de nos faiblesses. Toutes les femmes n’acceptent d’ailleurs pas d’être confrontées à ces préliminaires. Dois-je regretter ne pas avoir convolé ?

Par contre, cela permet des fous rires sympathiques avec celles qui se révèlent pleines d’humour face à la situation. Cela console.

Courage et bonne humeur à tous les hommes touchés par ce cancer en nous répétant que même si nous sommes encore bien jeunes pour supporter ces handicaps, nous avons la change d’y survivre alors que nos aînés étaient appelés à disparaître rapidement.

Je vous salue tous.



AMIGO le 23-03-2011


Suite à la conférence de Quimper de mardi, j’ai choisi votre récit offert avec l’adhésion.

Quelle aventure vous avez vécue la ! Je ne sais pas si je m’en serais sorti aussi bien. Je pense que d’écrire vos livres et de faire ce que vous faite pour aider les autres a du vous être bénéfique. Toujours est-il que votre livre m’a beaucoup intéressé car il m’a beaucoup appris.

Vous m’avez convaincu que l’ostéopathe pouvait nous aider les opérés que nous sommes et que le vacuum est très utile. De toute les façons je ne supporte plus les piqure et mon pénis se courbe un peu plus a chaque fois. C’est vraiment une opération qui fait des dégâts.

Continuer, c’est bien ce que vous faite.



Raoul PETITVENT le 22-03-2011


J’ai besoin de m’exprimer suite à un exploit qui n’en ai pas un mais est très important pour moi. Pour la première fois je suis passé droit et fier dans mes bottes aux caisses du supermarché avec 4 boites de protections urinaires marquées MEN bien visible.

J’ai vaincu ma géne et je veux le dire pour aider les autres hommes à le faire.

Vos propos pendant la conférence de Pontivy m’ont aidés à vaincre cette géne. Vous avez raison, ce n’est qu’une fonction comme une autre et nous sommes des millions à en souffrir.

Ne rajoutons pas plus de complications et continuons à prendre la vie le plus simplement possible.

Merci à vous et à votre femme.



Anonyme le 22-03-2011


J’avais acheté un vacuum medintim aes après votre exposé de Redon. J’en suis vraiment content. Je viens d’essayer votre méthode de piqûre sans douleur. Je ne peux pas dire qu’il ni a aucune douleur, mais il est vrai que de se piquer plus au milieu du sexe est nettement plus confortable. J’utilise à nouveau le vacuum après piqûre mais avec ma taille obtenue l’anneau numéro 4, le plus grand fourni, me fait mal. Existe-il un anneau un peu plus grand. Merci de me répondre.


Il existe effectivement un anneau N° 5 de diamètre intérieur 22 mm (soit 2 mm de plus que le N° 4) qui est fourni sur demande. Voir le site www.pompe-erection.fr

Témoignages de malades et de leurs compagnes

Association  " L'homme et sa prostate "


Pour une information claire et sans tabou sur les maladies de la prostate

Création: Jean Frichet - Réalisation: Jacques Stevens

Tous droits réservés 2011 © Association "L'homme et sa prostate "