[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Association]
[Association L'homme et sa prostate]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]

Mr V. le 7-04-2012


Monsieur,

Je porte une pince stopuri conseillé sur votre site internet depuis 3 mois et je peux maintenant donner mon impression.

Agé de 67 ans, je portais de 4 à 5 couches par jour ne supportant pas les étuis péniens et refusant à nouveau la chirurgie après un essai de ballonnets qui a été un désastre et que je ne conseille pas.

Le premier avantage de cette pince est qu’elle est écologique puisque je ne jette plus ces couches pleines d’urine dans la poubelle.

Le deuxième avantage et non des moindres est qu’elle va me faire faire de belles économies sur l’année puisque je ne porte plus qu’une petite couche de précaution avec la pince. Si quelques gouttes persistent, je préfère cela à une pince trop serrée.

C’est un matériel parfait pour celui qui est actif, ce qui est mon cas, mais moins probant pour un sédentaire constamment assis puisque le pénis se rétracte dans cette position et la pince glisse. Par contre, pour bouger, danser ou pratiquer le golf assidûment comme moi, c’est tout simplement le moyen idéal pour se sentir à l’aise et rester soi-même.

Je conseille cette pince à tout homme actif et vous remercie de vos conseils. 



Pierre le 6-04-2012


En instance d’opération pour un cancer de la prostate, j’étais présent à la conférence de Vitré mardi dernier.

J’ai beaucoup apprécié votre projection et vos propos même si certains ne laissent augurer que peu d’espoir d’une récupération érectile normale. La guérison est certes primordiale mais je ne m’attendais pas à devoir payer un prix si élevé. Maintenant et après réflexion, je préfère votre franchise issue de votre vécu au discours pseudo rassurant d’un urologue technicien qui en fait se fiche des conséquences humaines.

Merci à vous et votre femme pour ces actions si nécessaires.



Nadine le 31-03-2012


Bonjour,

Je vous écrivais il y a 1 an pour vous faire part des difficultés de mon homme à accepter les problèmes d’impuissance après opération de la prostate.

Cela a été difficile mais porté par notre relatif jeune âge et après lui avoir fait admettre que le vacuum pouvait lui apporter un plus dans l’espoir d’une récupération, nous avons enfin réussi à retrouver une forme d’harmonie sexuelle.

Le fait de faire les piqûres dans un pénis déjà gonflé est certes un plus, surtout que c’est moi qui les pratique. Sur le plan du pur plaisir, il est vrai que cela ne nous transporte plus comme avant. Préparation du vaccum et douleurs récurrentes, difficultés à parvenir à l’orgasme pour l’homme ne nous aide pas à parvenir à une décontraction maximale. Mais cela est un moindre mal par rapport à la maladie et un PSA à 0 après 2 ans nous semble prometteur.

Nous avons depuis rencontré d’autres malades de la prostate opérés et nous apprécions ces échanges. Nous conseillons d’ailleurs votre site.

Recevez à nouveau notre adhésion 2012.



Marc R. le 14-03-2012


Permettez moi de vous remercier pour la qualité de votre conférence d'hier soir à LOUDEAC.

Le Docteur CIROT et vous-même vous nous avez appris beaucoup de choses sur notre maladie. J'ai commencé votre livre et par égard à vos malheurs je ne vais plus me plaindre de mes bobos. Vous l'avez dit clairement il faut se faire une raison entre la guérison et la perte de nos érections.

Vous menez une belle action et je suis content de vous aider par mon adhésion.



RM le 12-03-2012


Monsieur,

Suite à votre conférence de Ploermel nous avons commandé le stop-uri contre les fuites urinaires. Sitôt reçu je l’ai porté. Je le supporte très bien. Il m’a apporté un réel soulagement. Nous sommes allés danser dimanche sans problème, mais hélas dès que je l’enlève les fuites sont là et çà me sape le moral. S’arrèteront-elles ?

En tout cas nous vous sommes très reconnaissant pour tout ce que vous faites.

Un grand bonjour.



Entretien avec un chirurgien revenu du robot Da Vinci le 26-11-2011


Je remonte en tête cet entretien de novembre dernier car il se trouve que je rencontre de plus en plus de déçus de l'ablation de la prostate avec assistance robotique.

La raison ? Tout est dit ci-dessous !


Je me suis entretenu avec un urologue pratiquant l’ablation de la prostate depuis 25 ans, passé de l’opération à ventre ouvert à celle sous cœlioscopie manuelle, puis, dernièrement, à la cœlioscopie assistée par robot puisque la clinique dans laquelle il officie à fait cette acquisition.

Après 1 an de pratique robotique, cet urologue chirurgien est revenu à la technique d’ablation coelioscopique manuelle pour différentes raisons.

Voici ce qu’il m’a dit :


Durée de l’opération : si le chirurgien a un meilleur confort puisqu’il opère assis, le temps d’intervention est beaucoup plus long et le fait de ne pas avoir de retour de force dans les instruments amène une fatigue nerveuse identique. Il existe des robots synergiques (sensibles au toucher) mais pas dans cette application.

Ce chirurgien m’a dit avoir une durée moyenne d’intervention de 1 heure 15 en manuel et de près de 3 heures sous robotique, notamment à cause du temps de changement des instruments au bout des bras du robot. Il y aussi une plus grande complexité de mouvements pour l’opérateur.


Résultats sur les plans urinaires et érectiles : pour lui, les résultats sont identiques. Ceci est d’ailleurs confirmé aujourd’hui par de nombreux urologues.


Déception des malades : de nombreux établissements de soins laissent entendre dans leur communication que la conservation érectile est quasiment assurée avec le robot. Comme il n’en est rien, les malades sont déçus et cette déception amène un ressentiment envers celui qui les a opérés (quelle que soit l’honnêteté de son discours).


Coût de l’opération : la plupart des établissements demandent une participation (de 300 à 1500 € selon nos connaissances) aux frais élevés engendrés par l’utilisation du robot et de plus en de malades refusent ou ne peuvent se permettre ce débours.

Cette médecine à vitesse variable ne plaisait pas à notre chirurgien.


Je me suis déjà élevé contre ces pratiques commerciales mensongères uniquement destinées à rentabiliser un investissement d’environ 1,5 millions d’euros. Cliniques privées ou établissements publics, je conserve des communiqués de presse qui ne sont pas à leur honneur.

Le robot Da Vinci est une aide à la prostatectomie radicale mais n’est pas une fin en soi.

Certes la pratique sous endoscopie ne nécessitant que de petites ouvertures pour faire passer les outils diminue le stress du patient et permet une plus rapide récupération du fait de la faible cicatrisation. Est-ce suffisant pour choisir cette méthode ?

La qualité de l’opération dépendra toujours de l’homme qui est aux commandes et le malade n’a pas à être ponctionné financièrement pour satisfaire des investissements parfois réalisés dans des buts promotionnels.


42 robots Da Vinci étaient installés en France en mars 2011, pour satisfaire en chirurgie urologique certes, mais aussi en chirurgie digestive, chirurgie cardiaque, chirurgie endocrinienne, ORL, chirurgie pédiatrique, chirurgie vasculaire… des applications semblerait-il plus justifiées.


Ne vous laissez pas attirer par les sirènes commerciales, que ce soit d’ailleurs en matière de santé ou d’autre chose. Nous vivons une époque ou seule la rentabilité compte et les entreprises ne reculent devant aucuns moyens pour y parvenir. Parfois au détriment de toute honnêteté !

Cet urologue n’a pas voulu être cité.


Jean FRICHET






LEM le 4-03-2012


Opéré il y a 3 ans d’un double cancer prostate et vessie j’ai porté un sphincter artificiel pendant 3 mois. Mal posé il a été enlevé dernièrement mais je compte m’en faire reposer un des cicatrisation achevé vers fin 2012. Mes fuites continuelles ne sont pas supportables et je vais commander un stopuri dans l’attente. Peut-il être gardé la nuit ? Y a-t-il un problème pour conduire avec ? Merci de me répondre.


Nous avons tendance à déconseiller le port continuel de cette pince, notamment la nuit, mais avec un recul de plus de 2 ans maintenant et le retour d’information des porteurs de stop-uri nous savons que nombreux sont ceux qui la porte en continu sans dommage, y compris la nuit.

A contrario, quelques hommes se plaignent d’irritations de la peau suite au frottement de la mousse.

Chacun d’entre nous a ses sensibilités et sa morphologie et nous ne pouvons affirmer que tous les porteurs seront satisfaits à 100%. A chacun de procéder à ses essais à ses risques et périls.

Il en va de même concernant la conduite avec stop-uri. Suivant la morphologie du pénis (gland plus ou moins gros par rapport au corps du pénis), la pince aura plus ou moins tendance à glisser puisque le pénis rentre dans le pubis lorsque le corps se casse en 2 (chaise, fauteuil, siège de voiture).

De par leur conception, les pinces péniennes sont principalement conçues pour être portées debout, pour bouger et vaquer aux occupations quotidiennes.



Paulo75 le 28-02-2012


Bonjour. Votre site fait du bien. Voici 2 ans que j’ai eu une prostatectomie avec pour conséquence la perte de mes érections. Enfin le principal est que je pense être guéri.

Je veux vous parler de la désinvolture des médecins vis à vois des malades. Ils sont tous gentils, par définition excellents dans leur spécialité mais tellement pas humain.

L’opération et les contrôles terminés nous sommes confrontés à une épouvantable solitude accentuée par la découverte des symptômes post traitements. Plus une parole de réconfort, les rapports changent aussitôt. Je remercie ma compagne pour ses efforts mais il manque une compréhension que j’ai l’impression de trouver sur votre site.

Je me pique à l’Edex avec les inconvénients connus et vous me donnez l’envie d’essayer le vacuum. Je vous tiendrais au courant.



Muum45 le 28 février 2012


Je viens d’acheter une tête manuel pour mon vacuum Medintin achété depuis 2 ans. Quelle amélioration et c’est bien plus facile d’utilisation. Les piles ne duraient pas longtemps et le régime baissait vite. Ici plus de problème et c’est vrai que la dépression est plus forte.

A dire à vos visiteurs.


Nous le disons déjà haut et fort … la tête manuelle permet d’aller plus loin dans la dépression puisqu’on en est le moteur. La tête manuelle est vendue seule et est adaptable directement sur le cylindre.



 Mr M. le 25 février 2012


Bonjour,

J’étais avec ma femme à votre conférence de Ploermel le 28 janvier. Je veux vous dire combien nous avons apprécié vos propos et vos conseils qui nous viennent bien en aide.

J’ai un âge ou il est trop tôt pour ne plus pouvoir honorer sa femme et vous nous avez donné des arguments pour passer sur mes insuffisances. J’ai déjà la chance de ne pas avoir de pertes urinaires, alors comme vous le dites si bien -ne vous plaignez pas-.

En accord avec ma femme je vais me procurer une pompe à érection AES. Nous espérons pouvoir l’utiliser avec autant de facilité que vous. Votre femme a eu des mots très encourageants sur ce sujet. Remerciez la de notre part.

L’opération est certainement le meilleur moyen pour supprimer le cancer de la prostate, mais que de conséquences déplaisantes. Et que de manques d’information sur ces sujets.

Merci de nous aider de la sorte.

Témoignages de malades et de leurs compagnes

Association  " L'homme et sa prostate "


Pour une information claire et sans tabou sur les maladies de la prostate