[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Association L'homme et sa prostate]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]
[Association]

Madame MERLE le 21-03-2011


… mon mari est enchanté de la pince pénienne STOP-URI que vous conseillez.

Quatre ans après son opération il se sent enfin libre de sortir comme il l’entend.

Nous avons prêté pour essai une des deux pinces à un ami qui va commander à son tour.

C’est notre urologue qui nous avait conseillé cet achat. Par contre notre médecin traitant n’en avait jamais entendu parler. Voici son adresse …



Anneau pénien et éjaculation.


Je viens de m’entretenir avec un homme de 78 ans qui utilise le vacuum Medintim pour ‘’aider’’ à obtenir une érection complète et utilise un anneau pénien n° 4.

Il m’a dit être pleinement satisfait de l’efficacité du vacuum, ça, on s’en doutait, mais aussi que l’anneau lui permettait une bonne tenue de l’érection dans le temps avec une éjaculation normale.

C’est la première fois que j’entends dire que l’éjaculation puisse être obtenue avec un anneau pénien. Comme quoi à chacun ses spécificités.

Jean FRICHET



Jacques le 12-03-2011


Bonjour. Je surfe sur le net pour me renseigner au cas ou je tomberai à mon tour malade de ce cancer. Votre site m’apparait très pointu sur les conséquences de l’opération mais à 55 ans, cela donne froid dans le dos. Le mieux est d’éviter la maladie car je ne sais pas si je supporterais de ne plus avoir d’érections. Courage à ceux qui sont passé par la.


Merci pour eux. Sachez que notre site s’adresse aux hommes et couples qui veulent savoir. Et croyez nous, rien n’est plus déprimant que d’attendre un retour éventuel à un état d’origine dans la méconnaissance et les incertitudes.

Alors, si vous cherchez l’information, autant l’obtenir dans son intégralité.



Piriou le 12-03-2011


J’ai été opéré de la prostate il y a 2 ans sous robot et depuis je n’ai plus d’érections. J’ai aussi des douleurs dans le bas ventre. Vous conseiller de voir un ostéopathe pour ces problèmes. Que peut il faire pour moi ?


L’ostéopathe peut faire beaucoup pour les opérés de la prostate. Le problème est d’en trouver un compétent et formé au viscéral. C’est une spécialité qui demande un diplôme.

Comme vous l’avez lu, l’ostéopathe peut décongestionner le petit bassin et libérer les adhérences dues aux saignements qui peuvent empêcher la bonne circulation sanguine, notamment dans le pénis. Le sujet est largement traité dans le livre « Ma prostate, son cancer et moi ». Voir la rubrique ‘’Livres conseillés’’.



Aide aux malades le 12-03-2011


Je viens d’avoir une conversation avec un malade de mes amis sous hormonothérapie depuis 3 ans. Lui aussi a décidé de s’investir pour apporter une meilleure information à ses semblables. Il officie au sein d’un ERI (Espace Rencontre Information – adresses sur ce site) et reçoit hommes et couples en détresse ou en recherche de renseignements sur leurs maux ou traitements.

Nous sommes en accord pour regretter que rien ne soit fait en France pour la formation d’anciens malades à prodiguer réconfort et aide informative, en dehors de tout conseil médical bien sur, comme cela se pratique au Canada ou en Suisse.

Les êtres touchés par le cancer de la prostate ont d’abord besoin de réconfort. Leur montrer déjà qu’ils ne sont pas seuls dans ce cas. Leur faire part de nos vécus pour les inciter à reprendre le dessus.

Des établissements forment des infirmières pour répondre aux attentes des hommes, notamment sur les plans érectiles. C’est bien. Mais j’estime que rien ne remplacera un ancien malade sur le plan de ces conseils.

Jean FRICHET



Pierre             CAUSTRA le 11-03-2011


Bonjour messieurs,

Je vous félicite tout d’abord pour votre façon d’aborder ces sujets tabous que sont les problèmes urinaires et sexuels chez les hommes. On aimerait rencontrer autant de franchise sur les sites plus ‘’officiels’’.

J’ai été particulièrement intéressé par votre test comparatif sur les pinces péniennes. Convaincu par vos propos, j’ai acquis une pince Stop-uri pour ma plus grande satisfaction. Là encore, comment se fait-il que les autres sites n’en parlent pas, qu’ils soient d’ordre général ou consacrés aux problématiques urinaires masculines.

Diabétique, c’est en cherchant une association sur le sujet que je vous ai trouvé.

Veuillez…


Ces pinces péniennes ne sont pas diffusées par les circuits marchands traditionnels. C’est dommage. Ceci dit, je ne pense pas que les fabricants de serviettes et autres poches auraient intérêt à commercialiser de tels articles.

Par contre, que les associations d’incontinents urinaires ou de malades de la prostate ne soient pas mieux informés est plus curieux. Puisque vous êtes satisfait de ces tests, faites nous connaître.

Jean FRICHET



Joël KERBOIS le 11-03-2011


Je reviens sur votre méthode sur la meilleure façon de se piquer sans douleur que je pratique depuis plus d’un mois. J’en ai parlé aux copains qui ont un vacuum et ils trouvent aussi ça génial. Il reste une certaine lourdeur dans la verge mais rien à voir avec avant. Ils sont unanimes et vont en parler à leur tour. J’en ai parlé à mon urologue en lui donnant l’adresse de votre site. Je vous donnerais sa réaction après l’avoir revu.

Trouvez nous d’autres bonnes astuces utiles. Ca aide. Merci.



Turbo le 11-03-2011


J’ai testé votre astuce pour enfiler l’anneau sur le sexe avec le tube pvc, génial !

J’ai pris un manchon pvc de 50. il n’est pas facile de mettre l’anneau sur ce petit bout de plastique léger aussi je le coince entre mes genoux et je met l’anneau en l’écartant avec 2 doigt. J’avais une érection mais pas assez longtemps. Maintenant ca marche. Les anneaux que je vous ai acheté sont des numéro 3 4  5. C’est pour moi le numéro 4 qui va bien.

Bonne idée, merci.



Nadine le 9-03-2011


Bonjour,

J’aimerai intervenir en tant que compagne d’un homme opéré il y a 1 an.

Après le choc de l’annonce du cancer, il y a eu le passage des pertes urinaires qui heureusement n’ont pas duré plus de 2 mois pour aujourd’hui avoir juste quelques gouttes à l’effort.

Encore jeunes (55 et 56 ans) j’ai rapidement engagé le dialogue sur la rééducation érectile dont nous avait parlé l’urologue. C’est la que les choses se sont envenimées avec le refus total de sa part d’accepter cette conséquence de l’opération. Cela a été d’autant plus difficile que son refus était assorti d’un silence total sur la question.

C’est grâce à un ami qui est passé par la que nous nous en sommes sortis. A force de le raisonner il a réussi à lui faire admettre que la vie ne s’arrêtait pas à un manque d’érection et que personne n’avait dit que cela était définitif. Que d’efforts il a fallu pour qu’il accepte que je lui fasse des piqures d’edex (il refuse de les faire lui-même) et j’espère maintenant lui faire acheter un AES medintin.

Vous avez raison de dire qu’une bonne information permet d’éviter ces blocages dus à des annonces ou des découvertes trop brutales.

Je remercie ces associations qui nous aident à comprendre et à trouver les solutions.



Michel V. le 9-03-2011


Après avoir eu un sphincter artificiel pendant 20 ans, il fut enlevé en mars 2010 suite à un cancer du rectum. Depuis 2007 les 30 séances de rayons me l’on brûlé. Depuis 1 an je suis branché avec péniflex et poche car mes urines s’écoulent continuellement.

En novembre 2010, j’ai de nouveau été opéré d’une colostomie et me voila avec 2 poches. Je vous assure que ce n’est pas toujours rose pour moi.

Refusant une nouvelle opération, sur les conseils de mon urologue du CHU de Nantes, je porte maintenant une pince pénienne stop-uri dans la journée avec satisfaction.

Par contre, mon urologue me conseille de remettre la poche pour la nuit.

Cette pince est une bonne idée et je la recommande aux hommes comme moi.



Marc le 7-03-2011


On vient de me découvrir un cancer de la prostate à 58 ans : psa 8, rapport 15%, gleason 6 et l’urologue me propose chirurgie ouverte ou radiothérapie sans explications. Comme si je pouvais choisir seul.

Je sais quand même que la chirurgie laisse impuissant et on ne parle pas beaucoup des conséquences de la radiothérapie. Que faut il penser ?

Merci de me répondre.


Comme vous l’aurez remarqué, nous ne publions que les messages excluant des réponses à connotations médicales. Nous ne sommes pas médecins.

Néanmoins, votre message correspond à une interrogation fréquente à laquelle personne ne pourrait répondre avec aussi peu de renseignements.

Les conséquences post-traitements de la prostatectomie sont connues, et relativement identiques quelle que soit la méthode. La radiothérapie engendre aussi des désagréments de même ordre mais décalés dans le temps puisque les rayons agissent à terme. Il faut savoir que la prostate subsistant, les PSA ne s’effondrent pas forcément complètement.

A votre âge et selon vos chiffres, la question serait plutôt ‘’faut-il que je me donne les meilleures chances de ne pas y revenir (prostatectomie avec connaissance immédiat des résultats) ou vais-je attendre un résultat qui ne me laissera pas pleinement serein puisque les PSA ne seront pas à 0 ’’.

Appelez-nous si vous le désirez.

Jean FRICHET



Yves-Jean L. Le 7-03-2011


Bonjour les hommes.

C’est vrai que nos situations d’anciens malades toujours malades d’insuffisances sphinctériennes et érectiles n’est pas confortable. Pour moi, à 66 ans, sans récidive au bout de 5 ans, je me dis que le plus gros de ma vie est en amont et qu’il me reste justement… la vie. Alors il faut oublier certaines facettes du passé et prendre ce que la vie veut bien encore nous donner.

Cela ne sert à rien de larmoyer à nos âges quels que soient les désagréments des serviettes ou du coup de pompette sexuelle. Pensons à ceux qui souffrent autrement gravement ou aux jeunes opérés qui sont plus à plaindre.

Je voudrais donc introduire une pensée raisonnable et relativiser nos ‘’souffrances’’. Ma pensée va aussi à celles qui ont su nous aider au long de ce difficile chemin entre découverte, soins et gestion de ces insuffisances.

J’espère que ce petit mot pourra aider ceux qui ont du mal à trouver leur équilibre entre avant et après.

Ce site me plait, votre action est courageuse et utile. Voici mon don.



Bernard le 6-03-2011


Bonjour à tous les malades de la prostate.

Je lis dans votre présentation que vous militez pour obtenir le remboursement des protections urinaires. Ou en êtes-vous et comment les ‘’fuyards’’ peuvent-ils participer ?

Bravo pour ce site plein de renseignements concrets.

J’utilise un vacuum Rapport de chez Owen Mumfort et je m’aperçois en lisant vos articles que leurs anneaux sont trop fins. En fait ils ne m’ont jamais permis de tenir une érection plus de 10 minutes. Je vais commander ceux que vous préconisez. La pompe manuelle en elle-même est satisfaisante bien qu’effectivement trop grosse dans la main.

A bientôt sur ce blog.


Effectivement, une action nationale sous l’égide d’associations se prépare pour faire pression sur les instances de santé afin d’obtenir le remboursement des garnitures. Nous sommes en attente du message ‘’officiel’’ à véhiculer. Je pense que le sens de cette action sera double : faire prendre conscience que des retraités ne peuvent se permettre de s’offrir X garnitures par jour et que nous restons des malades quel que soit le résultat de nos traitements.

Il existe des associations qui collectent et offrent des garnitures et poches aux plus démunis d’entre nous.

Pour les hommes utilisant 3 à 6 garnitures par jour, l’achat d’une pince pénienne peut être un bon calcul à terme. Voir nos essais sur le site.

Jean FRICHET

Témoignages de malades et de leurs compagnes

Association  " L'homme et sa prostate "


Pour une information claire et sans tabou sur les maladies de la prostate

Création: Jean Frichet - Réalisation: Jacques Stevens

Tous droits réservés 2011 © Association "L'homme et sa prostate "